Cahiers du DSA

De la gare au centre
Repenser les mobilités et le stationnement à Esbly

Petite commune située au nord-est de Paris et à six kilomètres de Marne-la-Vallée, Esbly est dotée d’une gare qui draine un très grand nombre d’usagers vers la capitale. Le parking relais qui lui est rattaché soulève des problèmes de stationnement touchant particulièrement le centre et les coteaux nord. Prise dans un réseau métropolitain qui la dépasse, la ville a vu son ancien territoire rural, socle de son identité, fortement impacté par l’usage de la voiture. Mais cette adaptation aux nécessités automobiles n’est pas irrémédiable. Différentes pistes sont actionnées ici pour sortir de l’équation du tout voiture, développer des mobilités alternatives et rééquilibrer la place de chaque élément qui compose la ville : les usages urbains, l’aménagement des espaces publics, le rapport au paysage et l’environnement naturel, et les tissus habités.

La nature du parking relais est explorée suivant une hypothèse : et si la voiture n’était qu’un maillon de mobilité parmi tant d’autres ? Cette réflexion aboutit à la conception d’un parking enterré dans l’infrastructure ferroviaire en cœur de ville. Ce nouvel équipement joue le rôle d’un espace public capable d’articuler différentes mobilités autour de la gare, de favoriser de nouveaux usages en lien avec le centre et d’enfin redonner une amorce paysagère et un contact au grand territoire. Dans son rôle de conseil aux territoires et d’appui aux démarches innovantes d’enseignement, le Conseil d’architecture d’urbanisme et de l’environnement de Seine-et-Marne a été à l’origine du partenariat entre la ville d’Esbly et le DSA d’architecte-urbaniste.

Commanditaire
Ville d’Esbly (77)

Étudiants
Marine Bouillot
Laura Cardin
Mélusine Lebrun

Pour recevoir des informations de l’Éav&t, vous pouvez vous inscrire à notre newsletter.
Vous pouvez également nous retrouver sur Facebook.