Cahiers du DSA

Accompagner la densification du Vert Galant
L’espace public comme levier de la transformation du pavillonnaire

Comment densifier un quartier pavillonnaire possédant une forte identité socio-spatiale tout en conservant ses qualités urbaines et paysagères, voire en les renforçant ? C’est la question qui se pose au Vert Galant, quartier de Tremblay-en-France appelé à recevoir les 280 logements que le SDRIF demande de construire chaque année pendant six ans dans la commune.

Une densification est déjà à l’œuvre au Vert Galant. Elle s’opère selon deux modes : l’un substitue le tissu pavillonnaire par du collectif générique, l’autre procède par initiative individuelle (division parcellaire, extension, surélévation). Bien que ce second mode conserve la typologie pavillonnaire, il entraîne in fine, comme le premier, une perte des qualités propres à ce tissu. En s’inspirant du modèle de la cité-jardin, le projet a pour ambition d’accompagner ces mutations pour en faire un facteur positif de renouvellement du tissu pavillonnaire.

Par une réflexion croisée sur l’aménagement de l’espace public, la requalification paysagère et la recherche d’une variété typologique adaptée, il rend la densité acceptable. Des compensations à la diminution des espaces privés sont ainsi élaborées, et une offre de logements diversifiée qui vient compléter celle du pavillonnaire est proposée, créant les conditions du mieux vivre ensemble. Cette démarche aboutit à la constitution d’un recueil d’opérations pilotes, chaînons manquants entre l’agrandissement pavillonnaire et le grand collectif, mais aussi à des propositions d’aménagement qui lient indissociablement la densification à une requalification de l’espace public.

Commanditaire
Ville de Tremblay-en-France (93)

Étudiants
Federico Diodato
Léa Herval
Florence Martin
Charles Rives

Pour recevoir des informations de l’Éav&t, vous pouvez vous inscrire à notre newsletter.
Vous pouvez également nous retrouver sur Facebook.