Cahiers du DSA

Quand on arrive en ville...
Insertion urbaine de l’autoroute A10 en traversée de Tours

Favoriser le dialogue entre l'autoroute et les tissus urbains qui l'environnent, repenser l'infrastructure et les mobilités comme les supports d'un projet urbain : ces enjeux semblent aujourd'hui faire consensus. Ils ne cessent pourtant de se heurter aux logiques sectorielles et contradictoires à l’œuvre dans la fabrication de la ville.

Cette étude sur l'intégration urbaine et paysagère de l'autoroute A10 à Tours, menée pour le compte de Vinci autoroutes, propose de transformer l'infrastructure technique que demeure l'autoroute, en une véritable infrastructure urbaine. Cette transformation suppose de mettre en œuvre deux stratégies. Parce que seule une connaissance partagée des lieux permettra d'initier des réflexions communes aux différents acteurs, il suppose tout d'abord une stratégie de représentation : l'infrastructure et la ville doivent être représentées conjointement, avec le même niveau de détail. Parce que seul un renversement de regard permettra de penser l'infrastructure comme un vecteur de développement urbain, il suppose ensuite une stratégie de projet : donner à voir le paysage, partager l'espace entre les différents usagers ou investir les abords de l'autoroute pour y installer la vie urbaine, apparaissent comme autant de leviers pour y parvenir.

Commanditaires
Cofiroute
Vinci Autoroutes

Étudiants
Thomas Bellouin
Laëticia Ponsat
Maxime Raut
Alice Rolfe

Pour recevoir des informations de l’Éav&t, vous pouvez vous inscrire à notre newsletter.
Vous pouvez également nous retrouver sur Facebook.