Césure

    Partir une année en césure, représente une réelle opportunité d'apprentissage ou de maturation de projets. Elle demande réflexion et anticipation.

    Le stage long ne sera plus mis en place à compter de la rentrée universitaire 2016/2017 (cf. décret du 27 novembre 2014).

    Il est remplacé par l'année de césure, selon la circulaire n° 2015-122 du 22-07-2015 du ministère de l'Enseignement supérieur.

    « La période dite "de césure" s'étend sur une durée maximale représentant une année universitaire pendant laquelle un étudiant, inscrit dans une formation d'enseignement supérieur, la suspend temporairement dans le but d'acquérir une expérience personnelle, soit de façon autonome, soit au sein d'un organisme d'accueil en France ou à l'étranger. Elle est effectuée sur la base d'un strict volontariat de l'étudiant qui s'y engage et ne peut être rendue nécessaire pour l'obtention du diplôme préparé avant et après cette suspension. Elle ne peut donc comporter un caractère obligatoire.

    Lorsque la période de césure donne lieu à une prise en compte par l'établissement de compétences acquises et est reconnue par l'obtention d'ECTS, à l'exclusion du cas particulier du service civique, celles-ci doivent être acquises en sus du nombre total d'ECTS délivré à l'issue de la formation. Les compétences acquises, qu'elles soient ou non traduites en ECTS, devront être portées au supplément au diplôme.

    Il est nécessaire que l'étudiant soit inscrit au sein de son établissement pendant la durée de sa période de césure afin de bénéficier du statut d'étudiant et de préserver son droit à la plupart des avantages liés à ce statut.

    Le droit à bourse peut être maintenu sur décision de l'établissement, qui se prononce sur la dispense ou non de l'étudiant de son obligation d'assiduité durant sa période de césure.

    Dans le cas où l'étudiant bénéficie d'une inscription au sein de son établissement, les cotisations au régime de l'assurance maladie étudiante devront être acquittées par l'étudiant.

    Téléchargement

    Pour recevoir des informations de l’Éav&t, vous pouvez vous inscrire à notre newsletter.
    Vous pouvez également nous retrouver sur Facebook.